• Hugo Marroquin

Le succés d’après Édouard Louis + 10 astuces pour devenir un phénomène littéraire

Comment ils ont fait les écrivains célèbres pour réussir ? Ben, je veux m’approcher au sujet dès deux façons pour obtenir d’un côté 10 astuces pour réussir comme écrivain et de l’autre un petit analyse de la carrière d’Édouard Louis. Je pense que la plupart de vous, vous les francophones, connaissez bien à cet écrivain. Donc que cet épisode ci sera un tout petit peu différent à celui en espagnol et en anglais, tout les deux déjà disponibles. Je veux vous parler de ce qui m’attire d’Édouard Louis depuis le début, si extraordinaire, de sa carrière en 2014. Parce que je pense on peut tous apprendre un peu sur ce qu’il a fait pour avoir ce succées. Et puis, je vous donnerai c’est que dans ma vie professionnelle j’ai appris au côté des écrivains célèbres.


D’abord je vais vous raconter les moments dont je me suis approché à Édouard Louis. La première fois c’était peu après l’apparition de son premier roman En finir avec Eddy Bellegueule, car moi dans la même époque j’avais publié mon premier “los años de los amantes / les années des amants” si on traduit directement de l’espagnol. Je me suis senti identifié avec son récit autobiographique.


La deuxième fois, je l’ai vu en direct ç’a été à Bogota, lors du Salon de Livre dont la France avait participé comme pays invité. Édouard est venu en Colombie. Puis la troisième fois en 2019 j’étais à Paris et j’ai vu qu’il allait faire une lecture à côté de l’extraordinaire Emmanuelle Béart pour la présentation de la traduction de Antigonick de Anne Carson qu’il a réalisé. Évidement je suis allé. Et puis, parmi ces moments, j’ai lu ses livres. C’est un de peu écrivains dont je peut dire j’en ai lu tout.


Je vous en parlerai d’après mon regard comme un homme qui vit en Amérique Latine, tant comme mexicain ainsi comm un résident étranger en Colombie. Je vous avouerai ce que je trouve chez Édouard Louis.


La France écrite par Édouard Louis.

Je crois que comme étranger c’est facile de tomber amoureux de la représentation bohème et romantique de la France. Du Paris de Montmartre et de la Tour Eiffel. Des paysages de Provence ou de la Côte d’Azur. Puis si on aime la langue française comme moi, encore plus facile. Mais comme touts les pays la France et beaucoup plus que ses beaux côtés.


Édouard Louis a parlé des côtés cachés de la France. Du peuple pauvre, ignorant, machiste, violent, sans éducation, homophobique, raciste. Il nous a montré ce pays d’après sa propre vie, sans honte, dans une sorte de transgression, de provocation. Et sa vie n’est pas si différent à la vie de bcp d’entre nous, on arrive a s’identifier. Lui il raconte comme même des éditeurs ne croyait pas ce qu’il raconté dans son premier roman, parce qu’ils trouvaient que c’était trop caricatural. Et ben, on connais bien ces parisiens qui vont jamais au delà le périphérique. Et là je pense que les français, faudrait dire que plus ou mois tout les européens, aiment bien regarder par example l’Amérique Latine comme un territoire sauvage, magique, exotique… tous ce que moi je trouve même offensif, humiliant… et puis sont incapables de regarder chez soi. Puis c’est justement que ces gens là exportent bcp de l’image de la France.


La première chose qu’on peut apprendre d’Édouard Louis c’est de raconter sincèrement dès notre point, ce qu’on vit, on regarde, on critique. Ne pas vouloir faire plaisir aux autres, il s’agit même de blesser aux autres, parce que d’abord c’est nos blessures dont on écrit.


L’homme qui s’est inventé a soi-même.

C’est vrai que parfois on dirai qu’il est devenu ce qu’il combat, un intellectuel bourgeois. Quoique je pense c’est pas le cas, si c’était, il a le droit de le faire, et puis comme il l’a fait, changer je veux dire, il lui a fallu bien pas mal de le courage. Parce qu’il a fait beaucoup plus que changer son nom, son rire, ses dents ou ses manières. D’abord, d’après En finir avec Eddy Bellegueule, où il nous explique son enfance, on peut être une sorte de témoins de la compréhension du jeune Édouard à propos du changement. Mais d’après son texte Changer: méthode on peut comprendre bcp mieux la profondeur de ses raisons et puis en lire son côté plus philosophique.


Et lui, il continue a changer, se réinventer. Il essaie, explore les langages de l’art. Il en continue son chemin littéraire mais il monte aussi sur scène comme font les acteurs. Il a enregistré en anglais l’édition livre audio d’un de ses oeuvres. En fin. Il devient plus qu’un écrivain, plus qu’un intello bourgeois. Il devient Édouard Louis à chaque fois.


La deuxième chose qu’on peut apprendre d’Édouard Louis c’est de n’est pas avoir peur de se réinventer, Même si c’est trop évident, même si on reçoit des critiques, même si les gens en parlent. Parce que la liberté, la joie, c’est chez les autres, mais dans soi même.


The american dream à la française.

Il viens du milieu ouvrier, il a échappé un destin propre de son milieu, de sa famille. Il a changé, il s’est eduqué, il a appris, laissé au passé sa classe pour en appartenir á une autre, plus privilégiée. D’un petit village au nord de la France jusqu’á Paris. D’une petite école de campagne jusqu’au séjours aux universités américaines. D’une maison sans livres, aux scènes de théâtre d’Europe pour recevoir les applaudissements du publique.


Donc, la troisième choses qu’on peut apprendre d’Édouard Louis c’est de rêver et travailler. Parce qu’on peut tous être une histoire extraordinaire, mais il faut au jour le jour se combattre pour y arriver.


Voilà trois choses qu’on peut apprendre d’Édouard Louis. Maintenant je veux te donner 10 astuces pour devenir le prochain phénomène littéraire. En fait, ce sont des choses que j'ai entendue de nombreux écrivains dont j'ai rencontré et que je partage.


1. Lisez beaucoup. Surtout pendant le processus d'écriture, lisez tout ce qui a rapport avec ce que vous écrivez.


2. L’écriture est une habitude. Ce n'est pas un truc de week-end. Donnez temps aux mots, du repos, laissez les grandir, vieillir.


3. Soyez un observateur du monde. Regardez attentivement autour de vous. Observez, et puis, écrivez. Donnez des mots aux sensations si c’est un roman. S'il s'agit d’un ouvrage général, observez avec une rigueur scientifique.


4. Passez du temps à réfléchir à la manière d'établir un lien émotionnel entre vos personnages et les lecteurs.


5. Écrivez rigoureusement, en travaillant chaque phrase. Si vous pensez que publier consiste à donner votre manuscrit à l'éditeur pour qu'il l'écrive pour vous, vous vous trompez.


6. Commencez par vous-même. Pas la peine de critiquer l'autre sans faire d’abord un exercice d'introspection. Commencez par les questions qui vous tracassent, affrontez les vraies motivations que vous avez, n'ayez pas peur de trahir les autres, de vous réinventer.


7. Comprenez le marché du livre. Allez dans les librairies, visitez un salon du livre, suivez des profils qui parlent de livres, regardez des vidéos de booktubers, écoutez des podcasts qui parlent de livres.


8. Partagez votre idée ou votre manuscrit avec quelqu’un de votre confiance dont vous savez qui ont une connaissance du sujet. Pas trop de sens de partager un roman avec quelqu'un qui ne lit jamais de romans, ou un essai académique avec quelqu'un qui n'est pas habitué à ce type de lecture.


9. Aucune astuce n’est définitif. Écoutez, lisez, apprenez, réfléchissez. Écrivez avec sincérité, avec rigueur, avec courage, avec intelligence, avec discipline.


10. Et rappelez-vous que les histoires extraordinaires n'ont pas d'âge, vous pouvez en devenir une.


Écoutez le podcast ici.

1 visualización0 comentarios