• Hugo Marroquin

L’enfer inédit de Stromae au JT de TF1

Les activités promotionnelles des célébrités sont courantes dans les émissions de divertissement. On voit passer quotidiennement des actrices, des acteurs, des réalisateurs, des musiciens, des promoteurs culturels, des producteurs, etc. Tous profitent des moments précieux que signifient les millions de téléspectateurs, tous en désirent d’y aller.

On connaît tous la chanson : l'animateur de l’émission mène une entrevue confortable et simple pour connaître le produit. Par exemple, dans les émissions du genre late night show des États-Unis les célébrités racontent des anecdotes, qu'il s'agisse ou non du sujet du produit, mais qui leur donnent un rapport avec les spectateurs (dans ce domaine, Salma Hayek est une génie). Mais comme à la télévision rien n'est par hasard, il fallait y penser.


Après sept ans d'absence, le chanteur belge Stromae ne voulait pas faire un truc traditionnel, disons, un performance, un concert, une entrevue pour la promotion de son nouvel album Multitude, dont son premier single est sorti l'année dernière et accumule déjà des millions de téléchargements sur les plateformes numériques de musique.


Donc, le challenge: comment obtenir un coup médiatique de la taille de ce chanteur ? Stromae a décidé d’y aller au JT plus regardé en France.


Alors l'équipe de Stromae et Yoann Saillon, le directeur artistique du groupe TF1 ont décidé de prendre des risques, et en connaissant les possibilités technique du JT ont réussi à équilibrer le besoin du chanteur avec le code du JT et donc à briser ainsi un paradigme et créant une immersion jamais vue dans l’histoire du JT

Qu’est-ce qu’on a regardé ? Anne-Claire Coudray, présentatrice du JT commence l'interview avec Stromae. Tout est normal, des questions qui lui permettent raconter sur ce qu'a inspiré son prochain album ou des voyages au Mexique et ailleurs qu’il a fait pour explorer de nouveaux sons. Puis la présentatrice a commence à concentrer le sujet sur la partie émotionnelle, telle que la solitude qu'il a explorée avant. dans ses chanson, ce qui conduit à la question de savoir si la musique l'a aidé à se libérer de ces sentiments. Le caméra fait un gros plan sur le visage de Stromae. Lui, il prends de l’air, deux secondes de silence. La musique, très discret, commence. Stromae continue à regarder le caméra et commence à répondre la question en chantant L'Enfer, le nouveau titre.


Il est suivi d'un plan-séquence qui se déroule tout doucement de droite à gauche avec le chanteur qui regardé fixement le camera. L’immersion avait commencé. Un moment inédit au JT aussi. Son visage change pour montrer ses émotions. Le lumières du plateau se désaturent progressivement, donnent des nuances et de la profondeur au visage de Stromae tandis que ce style d’interpréter, si proche au langage parlé, nous donnent l'impression que pour la première fois, en direct, il avoue ses pensées suicidaires.


La puissance de la lettre, la capacité histrionique caractéristique de Stromae, la transformation du code du JT, l’interview typique qui es devenu un aveu, une confession entre lui et les millions de personnes qui regardent dans un moment crée dont on dirait une suspension, une parenthèse, tout s’y est arrêté pendant plus de deux minutes de durée. Puis, à la fin, le regard amicale d'Anne-Claire Coudray pour remercier la visite.


Nous avons dont été témoins d’un moment inédit à la télévision. Si beau. Si nouveau. Qu’il faut tous nous arrêter pour apprendre sur ce qui es possible autrement.

16 visualizaciones0 comentarios